Veille juridique du CDG13
160.6K views | +40 today
Veille juridique du CDG13
Le Service Expertise Statutaire et Juridique du Centre de Gestion des Bouches-du-Rhône propose une sélection quotidienne d'actualités parues au Journal Officiel, d'articles, de circulaires, de jurisprudences...
Your new post is loading...

Tags

Current selected tag: 'Elections'. Clear
Scooped by Service Juridique CDG13

Application des règles de parité concernant l'élection des adjoints au maire 

Application des règles de parité concernant l'élection des adjoints au maire  | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

En application de l'article L. 2122-2 du CGCT, le nombre des adjoints déterminé par le conseil municipal peut être modifié à tout moment par le conseil municipal dans la limite de 30 % de l'effectif légal de celui-ci. Une commune a donc la possibilité, en cours de mandat de créer des postes d'adjoints supplémentaires, dans la limite de ce seuil.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Élection présidentielle : ce que la loi promulguée ce matin va changer sur les parrainages |

Élection présidentielle : ce que la loi promulguée ce matin va changer sur les parrainages | | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it
La loi « portant diverses mesures relatives à l'élection du président de la République » adoptée mi-mars par les deux chambres, a été validée par le Conseil constitutionnel et promulguée dans la foulée. Elle modifie notamment un certain nombre de règles concernant le parrainage, par les maires et d'autres élus locaux, des candidats à l'élection présidentielle.
No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Elections régionales et départementales : le conseil scientifique renvoie la patate chaude au gouvernement

Elections régionales et départementales : le conseil scientifique renvoie la patate chaude au gouvernement | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Le conseil scientifique a rendu au gouvernement son avis sur l'opportunité de maintenir les scrutins départementaux et régionaux au mois de juin. Il alerte notamment sur le fait que de "grandes incertitudes pèsent sur les évolutions prévisibles au cours des prochains mois."

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Election du Président de la République - le Conseil constitutionnel a jugé le projet de loi conforme à la Constitution

Election du Président de la République - le Conseil constitutionnel a jugé le projet de loi conforme à la Constitution | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Par sa décision n° 2021-815 DC du 25 mars 2021, le Conseil constitutionnel s'est prononcé sur la loi organique portant diverses mesures relatives à l'élection du Président de la République, dont le Premier ministre l'avait saisi conformément au cinquième alinéa de l'article 46 et au premier alinéa de l'article 61 de la Constitution.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Des présidents de région vent debout contre un nouveau report du scrutin

Des présidents de région vent debout contre un nouveau report du scrutin | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

« Toutes les élections sont essentielles. Ce n’est pas au Conseil scientifique de confiner la démocratie ! », jugent dix patrons de région hostiles au report des échéances électorales à l’automne. Un scénario qui serait envisagé par l’Elysée.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Élections : les demandes de procurations dématérialisées, comment ça marche ?

Élections : les demandes de procurations dématérialisées, comment ça marche ? | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

À partir du 6 avril, il sera possible pour les électeurs de faire une demande de procuration de façon partiellement dématérialisée. Avec à la clé un gain de temps important aussi bien pour les électeurs que pour les services municipaux. Explications. 

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Conseil Constitutionnel - Décision n° 2020-5683 - Elections - Attention aux bilans des mandats.

Conseil Constitutionnel - Décision n° 2020-5683 - Elections - Attention aux bilans des mandats. | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Le Conseil constitutionnel s’est prononcé sur trois recours concernant les élections sénatoriales de septembre dernier et mettant en cause des dépenses ou des opérations de communication.

Dans ces trois cas, le Conseil constitutionnel rejette les recours.
Il résulte des termes mêmes du second alinéa de l'article L. 52-1 du code électoral, applicable à l'élection des sénateurs en vertu de l'article L. 306 du même code dans sa rédaction résultant de la loi du 2 décembre 2019 mentionnée ci-dessus, que l'interdiction d'organiser, sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin, des campagnes de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d'une collectivité à compter du premier jour du sixième mois précédant le mois de l'élection sénatoriale, ne s'applique pas à la présentation par un candidat du bilan de la gestion des mandats qu'il détient.

Magazine du département
Or, le numéro litigieux du magazine du département a pour objet, ainsi d'ailleurs que l'indique son intitulé, de présenter et valoriser les actions menées par M. BONNEAU et les élus de la majorité départementale au titre de leur mandat en cours dans les différents domaines de compétence de cette collectivité. Ce grief ne peut donc qu'être écarté.
En revanche, eu égard, d'une part, au contenu de ce bilan, qui fait écho aux engagements de campagne de M. BONNEAU tels qu'ils ressortent de sa profession de foi et qui présente de manière particulièrement flatteuse l'action de la majorité au conseil départemental, sous sa présidence, en critiquant celle de la précédente majorité, en particulier dans son éditorial signé du candidat élu et comportant sa photographie et, d'autre part, à la proximité de sa diffusion aux électeurs sénatoriaux avec l'élection contestée, alors que son mandat de président du conseil départemental ne devait normalement s'achever qu'au mois de mars 2021, cette diffusion doit être regardée comme poursuivant une finalité électorale. Dès lors, elle constitue à la fois un concours en nature du département qui en a supporté le coût, en méconnaissance de l'article L. 52-8 du code électoral, et une dépense électorale ayant vocation à figurer dans le compte de campagne du candidat, ainsi d'ailleurs que l'a relevé la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques dans sa décision du 28 janvier 2021 mentionnée ci-dessus approuvant, après réformation, le compte de campagne de ce candidat.
A noter >> Seule sa diffusion aux 1143 électeurs sénatoriaux doit être regardée comme une dépense exposée en vue du scrutin litigieux, à l'exclusion, d'une part, des coûts de conception de ce bilan, principalement destiné à l'information des habitants du département, et, d'autre part, des coûts d'acheminement à ceux de ces derniers qui n'ont pas été appelés à s'exprimer dans le cadre de l'élection contestée.

Bons d'achat d'un montant de vingt euros aux habitants de la Charente ayant confectionné des masques de protection contre le coronavirus dans le cadre de l'opération «1 Charentais = 1 masque».
Ces dons ont eu pour objet de récompenser leurs bénéficiaires pour leur contribution à l'effort collectif de lutte contre la pandémie de covid-19. Eu égard à cette finalité, à la composition particulière du collège électoral pour l'élection des sénateurs, et à l'écart de voix entre M. BONNEAU et M. ROYER, alors que ce dernier se borne à soutenir que des électeurs sénatoriaux auraient reçu de tels bons d'achat sans en préciser le nombre, cette initiative ne peut être regardée comme une manœuvre ayant affecté les résultats de l'élection contestée.

Conseil constitutionnel - Décision n° 2020-5683 -2021-03-05
Décision n°2020-5690 SEN du 5 mars 2021.
Décision n°2020-5685/5689 SEN du 5 mars 2021.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Elections départementales - Situation des communes ayant fusionné pour constituer une commune nouvelle

Elections départementales - Situation des communes ayant fusionné pour constituer une commune nouvelle | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

S'agissant des communes nouvelles de 3 500 habitants ou plus, rien ne fait obstacle à ce que leur territoire se situe à cheval sur le périmètre de plusieurs cantons. Pour reprendre l'exemple de la commune nouvelle de Terres de Haute Charente, dans la mesure où la commune nouvelle compte plus de 3 500 habitants, cette dernière peut demeurer sur le périmètre des cantons de Charente-Bonnieure et de Charente-Vienne. Dans ce cas, le découpage cantonal continue de suivre la limite des anciennes communes et le rattachement des électeurs ne change pas.
L'article R. 40 du code électoral, relatif à la détermination du périmètre des bureaux de votes, précise que lorsqu'une commune comprend plusieurs circonscriptions ou fractions de circonscriptions électorales, l'arrêté déterminant le périmètre des bureaux de votes détermine le bureau centralisateur de chaque circonscription ou fraction de circonscription au sein de la commune pour l'élection correspondante.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Elections départementales et régionales - Dates de convocation des électeurs et de dépôt des candidatures

Elections départementales et régionales - Dates de convocation des électeurs et de dépôt des candidatures
Décret n° 2021-251 du 5 mars 2021 portant convocation des collèges électoraux pour procéder à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers régionaux, des conseillers à l'Assemblée de Corse, des conseillers à l'assemblée de Guyane et des conseillers à l'assemblée de Martinique
>> Le décret fixe la date du premier tour au dimanche 13 juin 2021 et celle du second tour éventuel au 20 juin 2021.
En l'absence de conseils départementaux, les électeurs des collectivités de Corse, de Guyane et de Martinique prennent part aux seules élections des assemblées de ces collectivités. Les électeurs de la métropole de Lyon et ceux de la Ville de Paris prennent part aux seules élections régionales, les assemblées propres à ces collectivités, dotées des compétences d'un conseil départemental, ayant été renouvelées en 2020. En revanche, les électeurs de Mayotte prennent part aux seules élections départementales, l'assemblée de cette collectivité étant dotée des compétences d'un conseil régional.
Le décret prévoit également les dates auxquelles les candidatures pour les différents scrutins seront déposées. S'agissant des élections régionales et des élections à l'Assemblée de Corse et aux assemblées de Guyane et de Martinique, l'article 8 de la loi du 22 février 2021 a anticipé d'une semaine, par rapport au droit commun, la date de clôture du dépôt de candidatures, la faisant coïncider avec la date à partir de laquelle les candidatures peuvent être déposées. Cette dernière sera donc anticipée d'une semaine pour ces élections par un décret ultérieur en Conseil d'Etat qui adaptera les articles R. 183, R. 191 et R. 351 du code électoral.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Accord en commission mixte paritaire (CMP) sur les modalités d'organisation de l'élection présidentielle 2022

Accord en commission mixte paritaire (CMP) sur les modalités d'organisation de l'élection présidentielle 2022 | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

La commission mixte paritaire (CMP) a retenu l’ensemble des apports du Sénat, notamment pour renforcer l’accessibilité de la propagande électorale aux personnes en situation de handicap et publier les marges d’erreur des instituts de sondage.
Elle n’a pas repris l’amendement du Gouvernement autorisant un vote anticipé au moyen de machines à voter. En première lecture, le Sénat avait rejeté cet amendement à une très large majorité (321 voix contre 23), estimant qu’il pourrait remettre en cause la sincérité de l’élection présidentielle et donc la légitimité du Président élu.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Élu communal et agent territorial spécialisé des écoles maternelles

Élu communal et agent territorial spécialisé des écoles maternelles | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) sont mis à la disposition de l'école maternelle par la commune dont ils relèvent, et placés sous l'autorité fonctionnelle du directeur ou de la directrice pendant leur service dans les locaux scolaires. Néanmoins, l'autorité hiérarchique sur ces agents communaux reste exercée par le Maire de la commune.
Dans ce cadre, l'article L. 231 du code électoral précise notamment que les agents salariés communaux ne peuvent être élus au conseil municipal de la commune qui les emploie. Cette règle d'inégibilité préserve l'indépendance des élus et évite les situations de conflit d'intérêts.
Bien que l'inéligibilité se constate au jour de l'élection, «tout conseiller municipal qui, pour une cause survenue postérieurement à son élection, se trouve dans un des cas d'inéligibilité prévus par les articles L. 230, L. 231 et L. 232 du code électoral est immédiatement déclaré démissionnaire par le préfet», conformément aux dispositions de l'article L. 236 du même code.
La qualification de l'agent ne constitue pas un motif dérogatoire à cette règle d'inéligibilité des «agents salariés communaux». Les exceptions prévues par l'article L. 231 du code électoral concernent «ceux qui, étant fonctionnaires publics ou exerçant une profession indépendante, ne reçoivent une indemnité de la commune qu'à raison des services qu'ils lui rendent dans l'exercice de cette profession», ainsi que, les agents salariés «au titre d'une activité saisonnière ou occasionnelle» dans les communes comptant moins de 1 000 habitants.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Report des élections régionales et départementales en juin 2021 - Publication de la loi

LOI n° 2021-191 du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement généra
No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Élections municipales annulées : la nécessité de l'absolu respect des règles

Élections municipales annulées : la nécessité de l'absolu respect des règles | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Depuis janvier, les annulations des résultats des élections municipales de 2020 se multiplient à un rythme relativement inhabituel. Au-delà des classiques irrégularités, ce sont finalement peu de scrutins qui ont été annulés à cause d'un taux d'abstention trop important dû à l'épidémie.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Actualisation des dispositions réglementaires applicables à l'élection du Président de la République

Décret n° 2021-358 du 31 mars 2021 relatif à l'élection du Président de la République

Les lois n° 62-1292 du 6 novembre 1962 et n° 76-97 du 31 janvier 1976 qui encadrent l'élection présidentielle ont été modifiées par la loi organique n° 2021-335 du 29 mars 2021 portant diverses mesures relatives à l'élection du Président de la République.
Le décret prévoit les mesures d'application nécessaires en modifiant les deux décrets qui encadrent ce scrutin : le décret n° 2001-213 du 8 mars 2001 et le décret n° 2005-1613 du 22 décembre 2005 pour les Français inscrits sur les listes électorales consulaires.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Élections régionales et départementales : le Conseil scientifique laisse le gouvernement trancher |

Élections régionales et départementales : le Conseil scientifique laisse le gouvernement trancher | | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

L'avis du Conseil scientifique sur les élections régionales et départementales a été rendu hier, à 16 heures. Comme le prévoit la loi, les scientifiques donnent des éclairages sur les conditions d'organisation de la campagne et du scrutin, mais se gardent bien de donner une recommandation sur le report, ou non, de ces élections. 

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Election du Président de la République

Loi organique n° 2021-335 du 29 mars 2021 portant diverses mesures relatives à l'élection du Président

Le texte actualise les renvois au code électoral de la loi du 6 novembre 1962 relative à l'élection du président de la République et introduit de nouvelles dispositions afin de sécuriser l'élection, de moderniser les modalités de la campagne financière et de favoriser la participation électorale.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Le niveau d’abstention n'est pas de nature à remettre en cause les résultats du scrutin

Le niveau d’abstention n'est pas de nature à remettre en cause les résultats du scrutin | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Le législateur n'a pas subordonné à un taux de participation minimal la répartition des sièges au conseil municipal et au conseil communautaire à l'issue du premier tour de scrutin dans les communes de mille habitants et plus, lorsqu'une liste a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés.
Le niveau de l'abstention n'est ainsi, par lui-même, pas de nature à remettre en cause les résultats du scrutin, s'il n'a pas altéré, dans les circonstances de l'espèce, sa sincérité.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Selon le contexte, la distribution de chèques alimentaires peut ne pas être reconnue comme étant une manœuvre électorale

Selon le contexte, la distribution de chèques alimentaires peut ne pas être reconnue comme étant une manœuvre électorale | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Une commune d'environ 8 000 habitants a, dans le contexte de la crise sanitaire liée à l'épidémie de covid-19, distribué entre les deux tours de l'élection municipale des 15 mars et 28 juin 2020 des chèques alimentaires.
Ces chèques ont été prévus pour les familles dont les enfants sont inscrits dans les restaurants scolaires. Leur valeur, comprise entre 30 et 100 euros, est fonction du quotient familial. Cette action a répondu à un besoin urgent des familles les plus modestes dont les enfants n'avaient pu se restaurer dans les établissements scolaires pendant la période de confinement. Elle s'est inscrite dans le cadre d'autres actions menées par la commune pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables du fait de l'épidémie.
La distribution des chèques alimentaires a été décidée le 10 juin 2020 lors du premier conseil municipal qui a suivi la fin du confinement, afin de faire usage d'une dotation de solidarité exceptionnelle, consentie par la métropole dont la commune est membre et qui lui avait été notifiée le 28 mai. Les chèques ont été commandés à la société prestataire le 12 juin, reçus à la trésorerie le 18, et remis à la ville le 23. Il n'est pas établi que leur distribution, intervenue au gymnase municipal entre le mercredi 24 et le vendredi 26 juin, aurait pu être mise en oeuvre plus tôt.
Les familles concernées, averties qu'elles pouvaient venir retirer les chèques alimentaires leur étant destinés par des messages électroniques ainsi que par une information mise en ligne sur la page Facebook de la commune, représentaient 252 électeurs inscrits sur les listes électorales. Seuls 355 carnets de chèques ont toutefois été distribués sur cette période, concernant 125 électeurs inscrits. Dans ces circonstances, et pour regrettable qu'ait été la diffusion sur le compte Facebook personnel du maire sortant, candidat à sa réélection, d'un message se prévalant des dotations obtenues pour financer l'opération, cette action ne peut être regardée comme une manoeuvre de nature à altérer la sincérité du scrutin.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Projet de loi organique relatif à l'élection du Président de la République - Compte rendu analytique officiel du 11 mars 2021 

Projet de loi organique relatif à l'élection du Président de la République - Compte rendu analytique officiel du 11 mars 2021  | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Le Sénat a définitivement adopté, par 317 voix pour et 0 voix contre. Ce projet de loi organique vise à sécuriser l’élection présidentielle du printemps 2022. Il comprend plusieurs adaptations techniques relatives aux opérations préparatoires au scrutin, aux règles de financement de la campagne électorale, au vote par correspondance des détenus et à la grille de lecture du code électoral. Il sécurise, à titre subsidiaire, la composition des commissions de contrôle, qui veillent à la régularité des listes électorales des Français de l’étranger.

Les sénateurs ont rejeté, par 321 voix contre 23, l’amendement du Gouvernement visant à autoriser un "vote anticipé" au moyen de machines à voter installées dans quelques communes (art. 2).
Améliorer les règles de propagande électorale
1. Renforcer l’accessibilité de la propagande aux personnes en situation de handicap, en permettant notamment aux candidats de s’appuyer sur l’expertise du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) ;
2. Imposer aux instituts de sondage de publier leurs marges d’erreur lors de toute publication ou diffusion d’un sondage relatif à l’élection présidentielle ;
3. Fixer une date plus précoce pour la publication de la liste des candidats, ce qui permet de sécuriser la «période intermédiaire» pendant laquelle les médias doivent donner la parole de manière équitable à l’ensemble des candidats et dans des conditions de programmation comparables.

Adapter les règles de financement de la campagne
4. Éviter tout chevauchement avec les comptes de campagne des élections régionales et départementales de juin 2021, en faisant débuter la période de financement de l’élection présidentielle au 1er juillet 2021 (pour une durée d’environ 9 mois) ;
5. Augmenter l’avance versée à l’ensemble des candidats (qui passerait de 153 000 à 200 000 euros) pour faciliter le financement des campagnes et tenir compte de l’inflation ;
6. Conférer un caractère expérimental à la dématérialisation des comptes de campagne de l’élection présidentielle et des reçus-dons, afin d’évaluer ce dispositif avant toute extension aux autres scrutins ;
7. Publier les comptes de campagne de l’élection présidentielle en open data.

Sécuriser l’organisation de l’élection présidentielle
8. Convoquer les électeurs par décret simple, plutôt que par décret en conseil des ministres, par cohérence avec l’article 7 de la Constitution ;
9. Actualiser la liste des "parrains" pouvant présenter un candidat à l’élection présidentielle pour :
- tenir compte des dernières réformes territoriales, en y adjoignant notamment les présidents des conseils exécutifs de Corse et de Martinique ;
- y ajouter les 152 présidents des conseils consulaires des Français de l’étranger.
10. Améliorer le fonctionnement des commissions de contrôle, qui veillent à la régularité des listes électorales consulaires (LEC) des Français de l’étranger, en :
- sécurisant la procédure de radiation des électeurs indûment inscrits ;
- autorisant l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) à renouveler le mandat des membres titulaires.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Décret n° 2021-270 du 11 mars 2021 - Institution d'une télé-procédure pour l'établissement des procurations de vote et actualisation des dispositions réglementaires relatives aux procurations.

Ce décret institue une télé-procédure pour l'établissement des procurations de vote. Cette procédure, qui vise à faciliter la démarche des électeurs et le travail des autorités en charge de l'établissement des procurations, s'ajoute à la procédure d'établissement des procurations au moyen d'un formulaire imprimé.

 Il supprime en outre l'obligation de justifier d'une impossibilité durable de se rendre à son bureau de vote pour le mandant souhaitant établir une procuration d'une validité dépassant le cadre d'un unique scrutin et corrige aux articles R. 162 et R. 164-1 du code électoral les renvois aux a et c de l'article L. 71 du même code, relatifs aux circonstances dans lesquelles les électeurs peuvent, sur leur demande, exercer leur droit de vote par procuration, devenus caducs avec l'entrée en vigueur du 3° du 1 de l'article 112 de la loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique.

Il supprime également l'obligation de justifier d'une impossibilité de se rendre au bureau de vote le jour du scrutin pour les élections des députés des Français de l'étranger (art. R. 176-2-1 du code électoral) et les élections des conseillers consulaires (art. 13 du décret n° 2014-290 du 4 mars 2014).

Publics concernés : électeurs, autorités en charge de l'établissement des procurations en France, maires
Entrée en vigueur : le décret entre en vigueur le 6 avril 2021

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Élections régionales et départementales : ce que l'on sait sur l'organisation matérielle du scrutin

Élections régionales et départementales : ce que l'on sait sur l'organisation matérielle du scrutin | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it
Cette fois, ça y est : le décret de convocation des électeurs est paru, et la date des élections régionales et départementales est officiellement fixée aux 13 et 20 juin prochains. Ce n’est pas vraiment un scoop, puisque la ministre chargée de la Citoyenneté l’avait déjà annoncé pendant le débat au Parlement sur le report des élections régionales et départementales. Mais la parution, dimanche, au Journal officiel, du décret de convocation des électeurs officialise ce qui n’était jusqu’à présent que des déclarations orales. 
No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Élection des maires et adjoints - Irrégularité d’une liste comportant successivement un homme, une femme, un homme et deux femmes

Élection des maires et adjoints - Irrégularité d’une liste comportant successivement un homme, une femme, un homme et deux femmes | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

En vertu du premier alinéa de l'article L. 2122-7-2 du CGCT, dans sa rédaction issue de la loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019, la liste des candidats à l'élection des adjoints au maire, dans les communes de 1 000 habitants et plus, doit être composée alternativement d'un candidat de chaque sexe.
Dans une telle commune, la liste des candidats à l'élection des adjoints au maire qui comporte successivement un homme, une femme, un homme et deux femmes ne respecte pas l'article L. 2122-7-2 du CGCT.
Sont sans incidence à cet égard le respect du principe de parité au sein du conseil municipal, comme les difficultés de constitution d'un exécutif communal.
Une telle irrégularité justifie l'annulation de l'élection des adjoints au maire de la commune

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Élections : le permis de conduire « rose » officiellement reconnu comme pièce d'identité recevable | Maire-Info, quotidien d'information destiné aux élus locaux

Élections : le permis de conduire « rose » officiellement reconnu comme pièce d'identité recevable | Maire-Info, quotidien d'information destiné aux élus locaux | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Le 16 novembre 2018, le gouvernement publiait un arrêté relatif aux titres « permettant de justifier son identité au moment du vote ». Passé relativement inaperçu au moment de sa parution, cet arrêté indiquait que désormais, en dehors des autres documents d’identité, seul le permis de conduire « sécurisé conforme au format Union européenne »  serait recevable. Autrement dit, les permis papier de couleur rose ne devaient plus être admis comme pièce d’identité lors du vote dans les communes de plus de 1000 habitants (aucun document d’identité n’étant exigé pour voter dans les communes de moins de 1000 habitants)..."

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Bulletins ne mentionnant pas les noms des candidats au mandat de conseiller communautaire - Annulation de l'ensemble des opérations électorales

Alors que le législateur a entendu renforcer le lien, d'une part, entre la désignation des membres du conseil municipal et du conseil communautaire, et, d'autre part, entre les électeurs et le conseil communautaire, l'absence des noms des candidats au mandat de conseiller communautaire sur les treize bulletins litigieux n'a pas permis une désignation suffisante de la liste et des candidats pour lesquels les électeurs ont entendu se prononcer, de sorte que ces bulletins étaient irréguliers et devaient être déclarés nuls sur le fondement des dispositions précitées.
S'il en résulte que les bulletins litigieux devaient être écartés, le vote des électeurs qui les ont utilisés a été privé de portée utile, en l'absence de manoeuvre et de doute sur l'intention de ces électeurs.
Du fait de cette irrégularité et alors que, compte tenu du faible écart de voix entre les listes, l'exclusion des bulletins irréguliers du décompte des voix a eu pour effet d'inverser le résultat des élections, la sincérité du scrutin a été altérée. Par suite, il y a lieu d'annuler l'ensemble des opérations électorales.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13

Le gouvernement dégaine, par surprise, le « vote par anticipation » pour l'élection présidentielle

Le gouvernement dégaine, par surprise, le « vote par anticipation » pour l'élection présidentielle | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it
À la surprise générale, le gouvernement a introduit hier, au Sénat, un amendement visant à autoriser, pour l'élection présidentielle de l'an prochain, le vote par anticipation dans la semaine précédant le scrutin. Une initiative qui a stupéfait bon nombre de sénateurs et qui choque l'AMF.

C’est une manœuvre pour le moins hardie que tente le gouvernement en introduisant, sans en avoir averti qui que ce soit et sans concertation, un amendement sorti de nulle part et autorisant le vote par anticipation à l’élection présidentielle, dans une commune « au choix »  des électeurs. 

No comment yet.