Veille juridique du CDG13
173.9K views | +340 today
Veille juridique du CDG13
Le Service Expertise Statutaire et Juridique du Centre de Gestion des Bouches-du-Rhône propose une sélection quotidienne d'actualités parues au Journal Officiel, d'articles, de circulaires, de jurisprudences...
Your new post is loading...

Tags

Scooped by Service Juridique CDG13
April 12, 2021 6:11 AM

Pour une transmission du fichier de sécurité des interventions et de protection aux élus - Sénat

Pour une transmission du fichier de sécurité des interventions et de protection aux élus - Sénat | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

L'attention du Gouvernement a été attirée sur le traitement de données à caractère personnel intitulé Sécurisation des interventions et des demandes particulières de protection (SIDPP). Prévu par les articles R. 236-38 à 45 du code de la sécurité intérieure, ce fichier comportant des données à caractère personnel a pour finalité d'améliorer l'efficacité de l'action des patrouilles de gendarmerie en fournissant des informations utiles à l'adaptation et la sécurisation des interventions.

Les informations relatives aux condamnations judiciaires, ainsi que les renseignements sur des individus pouvant porter atteinte à la sûreté de l'État ne sont pas collectés dans ce traitement. Son cadre d'emploi est strictement opérationnel, puisque ce dernier est couplé au système de gestion des opérations de la gendarmerie.

Le traitement SIDPP recense les inscriptions effectuées à la demande des personnes sollicitant une demande particulière de protection en raison de leur vulnérabilité. D'autre part, le traitement permet l'inscription des individus dont l'agressivité physique ou verbale a déjà été constatée par la gendarmerie lors d'une précédente intervention. Le droit d'accès aux traitements de données à caractère personnel est strictement encadré par des dispositions législatives (loi relative à l'informatique aux fichiers et aux libertés du 6 janvier 1978), européennes (règlement général sur la protection des données datant du 27 avril 2016) et constitutionnelles.

L'article R. 236-43 du code de la sécurité intérieure (CSI) prévoit que les seuls accédants aux données sont les personnels de la gendarmerie nationale individuellement désignés et spécialement habilités, ainsi que tout autre membre de la gendarmerie nationale ou de la police nationale sur demande expresse.
La collecte et la consultation des données à caractère personnel de SIDPP sont justifiées par l'objectif du traitement, à savoir l'amélioration de la réactivité des militaires de gendarmerie face à des individus pouvant se montrer violents ou agressifs. Le signalement d'un individu figurant dans le traitement de données SIDPP à la patrouille de gendarmerie permettra d'adapter les moyens humains et matériels pour traiter l'intervention de manière sécurisée et réduire les risques d'incidents.

Afin de détecter toute utilisation illégale des données à caractère personnel qui ne respecterait pas la finalité du traitement, le fichier SIDPP fait l'objet d'un contrôle et d'un encadrement.
Les actions des gendarmes au sein du traitement SIDPP sont enregistrées et conservées durant trois ans. Ce traçage est une garantie d'autocontrôle pour la Gendarmerie Nationale, afin de sécuriser la bonne utilisation de ces données à caractère personnel sensibles et permettre, le cas échéant, de déclencher des enquêtes administratives ou judiciaires en cas d'utilisation détournée. Dès lors, compte-tenu des finalités opérationnelles poursuivies par le traitement et des dispositions juridiques encadrant son emploi, les maires ne disposent pas de la possibilité d'avoir un accès direct aux informations contenues dans SIDPP.

Pour autant, les maires sont associés à la sécurité de leur commune par des dispositions légales et un cadre partenarial renforcé qui permet d'évoquer des situations ayant un impact sur la sécurité et l'ordre publics sur leur ressort. L'article L. 132-3 du CSI prévoit l'information du maire sans délai, par les responsables locaux de la police ou de la gendarmerie nationale, des infractions causant un trouble à l'ordre public sur le ressort de sa commune.

Des dispositifs locaux permettent également de garantir un échange d'informations entre élus et force de sécurité. Ceux-ci s'appuient sur les conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) et la police de sécurité du quotidien (PSQ) lancée en février 2018. En outre, un référent au sein de chaque unité territoriale de la gendarmerie nationale est désigné comme correspondant privilégié et attitré du maire.

Ce «référent élu» l'informe des faits de délinquance commis sur son territoire et lui apporte des réponses adaptées grâce à une connaissance fine des caractéristiques de la commune (délinquance, interventions, population, etc.).

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 12, 2021 6:06 AM

Adaptation du décret créant les traitements de gestion du répertoire électoral unique (REU)

Ce texte a pour but d'adapter le décret portant création du traitement automatisé de données à caractère personnel permettant la gestion du répertoire électoral unique afin de prendre en compte les nouvelles dispositions législatives et de simplifier la gestion du processus électoral :
- la gestion des procurations : l'article 112 de la loi n° 2019-1461 supprime la contrainte que le mandant et le mandataire d'une procuration soient inscrits dans la même commune ;

- le contrôle des initiatives citoyennes européennes créé par le règlement européen (UE) 2019/788, qui nécessite un accès à l'ensemble des listes électorales contenues dans le REU ;

- la gestion de la propagande électorale par les préfectures, prévue par le code électoral, qui nécessite en particulier l'accès aux adresses de contact des électeurs ;

- l'accès du ministère de l'intérieur en lecture au REU en complément des accès déjà prévus pour les préfectures afin de permettre le suivi des élections en cours.

Publics concernés : les électeurs inscrits sur les listes électorales extraites du répertoire électoral unique et les administrations impliquées dans la gestion des processus électoraux : mairies, consulats, préfectures, INSEE, ministère de l'intérieur, ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

Entrée en vigueur : la loi n° 2019-1461 du 27 décembre 2019 relative à l'engagement dans la vie locale et à la proximité de l'action publique modifiant la gestion des procurations a prévu une entrée en vigueur au 1er janvier 2022 pour les élections présidentielle et législatives de 2022. Cela permettra les adaptations et formations nécessaires, le REU impliquant de très nombreux acteurs (notamment les communes, consulats, la DILA et les éditeurs privés de logiciels qui devront adapter leur logiciel).

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:24 AM

Représentation des communes touristiques dans les EPCI : il n'est ni possible, ni souhaitable de déroger au principe de proportionnalité démographique

Représentation des communes touristiques dans les EPCI : il n'est ni possible, ni souhaitable de déroger au principe de proportionnalité démographique | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Le CGCT fixe les règles relatives au nombre et à la répartition des sièges des conseillers communautaires au sein de l'organe délibérant d'un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre...

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:21 AM

Projet de loi "séparatisme" : le Sénat modifie largement les dispositions sur l’éducation

Projet de loi "séparatisme" : le Sénat modifie largement les dispositions sur l’éducation | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Adopté par les députés le 16 février, le projet de loi confortant le respect des principes de la République a été adopté au Sénat le 8 avril. Il a, là encore, fait l'objet de nombreuses modifications. Voici un décryptage des dispositions adoptées concernant les enseignants, l’instruction à domicile, etc., et ce, avant l’examen définitif à l’Assemblée nationale très prochainement.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:19 AM

Finances locales : pour André Laignel, les collectivités sont confrontées à « une crise profonde »

Finances locales : pour André Laignel, les collectivités sont confrontées à « une crise profonde » | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it
Les motifs d'inquiétude et d'insatisfaction ne manquent pas, sur le plan financier, pour les communes. C'est le bilan que dresse, au sortir du dernier Comité des finances locales, son président André Laignel. 
No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:15 AM

Le rôle d’employeur des exécutifs locaux soumis à un cadre juridique spécifique

Cet outil permet d’accompagner les exécutifs locaux ainsi que leurs équipes dans leurs nouvelles fonctions et de présenter les évolutions réglementaires suite à la loi de transformation de la fonction publique d’août 2019, notamment en termes de formalisation de politique RH depuis le 1er janvier 2021.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:11 AM

Compensations financières des dépenses liées aux centres de vaccination : l’APVF décrypte la circulaire MinSanté

La nouvelle circulaire MinSanté élabore un cadre plus souple et plus agile pour les subventions des ARS aux collectivités. Elle définit un cadre national qui aura vocation à être adapté au niveau local, selon les spécificités de chaque collectivité et, en définitive, aucune convention de partenariat financier ne sera identique. Le cadre juridique de ces compensations financières est celui des subventions classiques des ARS, via le FIR et cette circulaire définit également les modalités de la mise en place d’un guide de bonnes pratiques à destination des centres de vaccination.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:52 AM

Contrats de projet : des atouts mais pas encore de succès

Contrats de projet : des atouts mais pas encore de succès | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Près d’un an après la publication du décret du 27 février 2020 sur la mise en place du contrat de projet, ce type de recrutement est peu utilisé par les collectivités, malgré ses avantages.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:51 AM

2021, objectif parité dans les territoires : n’attendons pas cinq ans de plus !

2021, objectif parité dans les territoires : n’attendons pas cinq ans de plus ! | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Le taux de féminisation des emplois fonctionnels dans les collectivités locales est faible, voire très faible, dans les conseils régionaux et départementaux. Le projet Objectif parité 2021 veut changer la donne.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:36 AM

Le FIPHFP lance la 3e génération de son dispositif Handi-Pacte

En ce début d’année 2021, le FIPHFP lance la 3e génération de son dispositif Handi-Pacte et confirme l’enjeu d’un accompagnement de proximité des employeurs publics dans la mise en œuvre de la politique handicap.

Créé en 2014, le dispositif Handi-Pacte traduit la volonté du FIPHFP de doter chaque territoire d’un outil d’animation, de formation et d’échanges au service des employeurs publics et de leurs référents handicap. Portée conjointement par la Préfecture de région et le FIPHFP , cette démarche s’appuie sur un collectif régional d’employeurs publics et de partenaires intervenant sur la thématique de l’insertion professionnelle de personnes handicapées et de maintien dans l’emploi. Ce dispositif permet de mobiliser les ressources nécessaires à la mise en œuvre d’une politique publique régionale d’insertion et de maintien dans l’emploi des personnes handicapées.

En ce début d’année 2021, la troisième génération de Handi-Pactes est désormais lancée pour les 3 années à venir.

Au sommaire
- Une équipe de professionnels au plus près des territoires pour faire émerger et promouvoir une action collective concertée
- Handi-Pacte, un dispositif pérennisé et renforcé

 

FIPHFP

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:30 AM

FIPHFP et maîtrise de la trajectoire financière de l'établissement - Densification des contrôles en 2021 à travers un doublement de leur nombre

FIPHFP et maîtrise de la trajectoire financière de l'établissement - Densification des contrôles en 2021 à travers un doublement de leur nombre | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Le fonds pour l‘insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), créé par la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et mis en place en fin d'année 2006, représente un acteur central pour la mise en œuvre opérationnelle de la politique du handicap au sein des trois versants de la fonction publique. Le FIPHFP constitue un établissement public administratif placé sous la tutelle de l'Etat.

Dès l'origine, le législateur en a confié la gestion administrative du FIPHFP à la Caisse des dépôts et consignations. Ses recettes, issues des contributions versées par les employeurs publics, qui comptent au moins vingt agents à temps plein ou leur équivalent et ne satisfont pas à la proportion minimale de 6 % de bénéficiaires de l'obligation d'emploi prévue à l'article L5212-2 du code du travail, permettent de financer les actions menées par le FIPHFP en vue de l'insertion, du maintien dans l'emploi ainsi que de l'accompagnement des employeurs.

L'offre de services du fonds repose notamment sur un catalogue des aides mobilisables par les employeurs mais également sur un dispositif de conventionnement, qui représente un vecteur de structuration de la politique handicap des employeurs publics.

En constante augmentation depuis la mise en place du FIPHFP, le taux d'emploi de personnes en situation de handicap dans la fonction publique s'élève en 2019 à 5.83 %. Consécutivement à la progression du taux d'emploi, les ressources du FIPHFP se contractent de manière continue depuis 2010. Alors que les contributions versées par les employeurs publics s'élevaient à 212,52 M€ en 2010, elles ont représenté 108,54 M€ en 2019.

Néanmoins, après six années consécutives durant lesquelles le montant des contributions des employeurs publics était inférieur aux charges d'intervention du fonds, la tendance s'inverse en 2019 faisant apparaître un montant des contributions légèrement supérieur aux charges d'intervention, traduisant ainsi les efforts de maîtrise de la trajectoire financière engagée par l'établissement.

L'exercice 2021 constituera la première année où les contributions des employeurs publics seront déterminées au vu des dispositions rénovées de l'obligation d'emploi des personnes handicapées définies dans le cadre de la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 relative à la liberté de choisir son avenir professionnel.

Dans une perspective de cohérence et de convergence entre le secteur privé et la fonction publique, cette réforme a été déclinée, sur le plan réglementaire, pour le secteur public par les décrets n° 2019-645 et n° 2019-646 du 26 juin 2019, avec pour objectif de renforcer l'emploi direct de travailleurs handicapés tout en consolidant les ressources du Fonds dédiées au financement de la politique du handicap dans une logique d'équilibre entre responsabilisation des employeurs et nécessaire appui à leur mobilisation.
Aux termes des dispositions du décret n° 2006-501 du 3 mai 2006 modifié relatif au fonds pour l'insertion des personnes handicapées, le gestionnaire administratif de l'établissement public, procède au contrôle des déclarations des entités assujetties.

Deux modalités de contrôle des déclarations des employeurs ont été mises en place. Il s'agit d'une part, d'un contrôle a priori réalisé pendant la période déclarative, dont la finalité est de corriger d'éventuelles anomalies identifiées par le biais de contrôles de cohérence et d'autre part, d'un contrôle a posteriori sur pièces justificatives entrepris sur une partie des déclarations transmises par les employeurs publics.
S'appuyant sur les préconisations émises, le dispositif de contrôle s'est renforcé de manière continue ces dernières années. En termes de volumétrie, la part des déclarations faisant l'objet d'un contrôle s'est progressivement accrue.

Une nouvelle étape sera franchie en 2021 dans la densification de ces contrôles à travers un doublement de leur nombre, lequel atteindra 800 déclarations contrôlées. S'agissant du contenu, alors qu'il portait initialement sur un seul élément de la déclaration, le contrôle porte désormais sur l'ensemble de ses composantes (effectifs assujettis, nombre de bénéficiaires de l'obligation d'emploi et montant des dépenses déductibles).

Sur la méthode, une phase contradictoire dite de “pré-notification” a également été mise en place. Elle permet ainsi de prolonger les échanges avec l'employeur contrôlé et a pour effet d'accroître la proportion des notifications de redressement partagées avec l'employeur, réduisant ainsi de manière drastique le nombre de recours.

Ce dispositif renforcé de contrôle s'articule avec les actions d'accompagnement des employeurs publics par le biais de l'organisation de sessions de formation à la réglementation et à la saisie de la déclaration et la mise à disposition des employeurs de ressources documentaires dédiées à la DOETH (Aide générale à la déclaration, tutoriels thématiques, foire aux questions).

A moyen terme, la perspective de l'intégration de la déclaration relative à l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH) dans la déclaration sociale nominative (DSN) doit permettre de simplifier la procédure déclarative et de fiabiliser les informations collectées sur lesquelles repose le calcul de la contribution, le cas échéant, due par l'employeur.

Ces différents axes ayant trait à la maîtrise de la trajectoire financière de l'établissement font partie intégrante des objectifs prioritaires définies dans la convention d'objectifs et de gestion 2020-2024 qui sera prochainement conclue entre le FIPHFP, la caisse des dépôts et consignations et l'Etat.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:23 AM

Policiers et gendarmes en détachement dans les cadres d'emplois de la police municipale - Le régime de dispense permettra de réduire sensiblement la durée de formation initiale

Policiers et gendarmes en détachement dans les cadres d'emplois de la police municipale - Le régime de dispense permettra de réduire sensiblement la durée de formation initiale | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

L'article 60 de la loi n° 2019-828 du 8 août 2019 de transformation de la fonction publique a inséré dans le code de la sécurité intérieure un nouvel article L. 511-7, qui dispose que les agents nommés au sein des cadres d'emplois de la police municipale pourront être dispensés de tout ou partie de la formation d'intégration et de professionnalisation compte tenu de leurs expériences professionnelles antérieures. Les modalités de ce régime de dispense, qui vise les agents issus des forces de sécurité intérieure, devaient être définies par voie réglementaire.

Le Gouvernement a donc engagé une concertation avec l'ensemble des acteurs concernés qui a conduit à l'élaboration de deux décrets :
- le décret n° 2020-1243 du 9 octobre 2020 modifiant diverses dispositions statutaires relatives à la formation de certains cadres d'emplois de la police municipale ;
- le décret n° 2020-1244 du 9 octobre 2020 modifiant diverses dispositions relatives à l'organisation de la formation initiale d'application et de la formation obligatoire des agents de certains cadres d'emplois de la police municipale.

Ces textes modifient les décrets pris en Conseil d'État portant statut particulier des trois cadres d'emplois de la police municipale, qui fixent notamment la durée des formations initiales, et les décrets simples relatifs au contenu de ces formations. Le régime de dispense prévu par ces textes permettra de réduire sensiblement la durée de formation initiale des policiers et gendarmes accueillis en détachement dans les cadres d'emplois de la police municipale.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:13 AM

PLU d'une commune couverte par un SCoT - Date la plus tardive entre la publication et la transmission au préfet

PLU d'une commune couverte par un SCoT - Date la plus tardive entre la publication et la transmission au préfet | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Il résulte des articles L. 123-12 du code de l'urbanisme et L. 2131-1 du CGCT que, dans les communes couvertes par un SCoT approuvé, la délibération approuvant un PLU entre en vigueur dès lors qu'elle a été publiée et transmise au représentant de l'Etat dans le département.

Elle est ainsi exécutoire à compter de la date la plus tardive entre la date de publication et la date de transmission au représentant de l'Etat.

S'il résulte des articles R. 123-24 et R. 123-25 du code de l'urbanisme que cette délibération doit faire l'objet d'un affichage pendant un mois et que cet affichage doit être mentionné de manière apparente dans un journal diffusé dans le département, le respect de cette durée d'affichage et celui de cette obligation d'information par voie de presse sont sans incidence sur la détermination de la date d'entrée en vigueur du PLU.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 12, 2021 6:09 AM

Le seul écart de prix avec une offre concurrente ne signifie pas qu'une offre est anormalement basse

Quelle que soit la procédure de passation mise en oeuvre, il incombe au pouvoir adjudicateur qui constate qu'une offre paraît anormalement basse de solliciter auprès de son auteur toutes précisions et justifications de nature à expliquer le prix proposé.

Si les précisions et justifications apportées ne sont pas suffisantes pour que le prix proposé ne soit pas regardé comme manifestement sous-évalué et de nature, ainsi, à compromettre la bonne exécution du marché, il appartient au pouvoir adjudicateur de rejeter l'offre, sauf à porter atteinte à l'égalité entre les candidats à l'attribution d'un marché public.

Par ailleurs, le seul écart de prix avec une offre concurrente ne signifie pas qu'une offre est anormalement basse, la juridiction devant seulement rechercher si le prix en cause est en lui-même manifestement sous-évalué et, ainsi, susceptible de compromettre la bonne exécution du marché.

En l’espèce, la circonstance que l'offre de la société retenue était inférieure d'environ 37 % à l'offre de la société O. ne permettait pas, à elle seule, d'établir son caractère anormalement bas, qui devait également être apprécié au regard des justifications apportées par elle et des spécificités de son offre.

En second lieu, la société O. ne peut utilement invoquer les dispositions de l'article L. 420-5 du code de commerce, aux termes desquelles " sont prohibées les offres de prix ou pratiques de prix de vente aux consommateurs abusivement bas par rapport aux coûts de production, de transformation et de commercialisation, dès lors que ces offres ou pratiques ont pour objet ou peuvent avoir pour effet d'éliminer d'un marché ou d'empêcher d'accéder à un marché une entreprise ou l'un de ses produits ", dès lors qu'elles ne sont pas applicables aux personnes publiques en tant que pouvoirs adjudicateurs, qui ne sont pas des consommateurs au sens de ces dispositions.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 12, 2021 6:04 AM

Covid-19 - Modifications des décrets des 16 et 29 octobre 2020 (Accueil des enfants en MAM - Moyens militaires….)

Il y a lieu notamment d'apporter des modifications rédactionnelles aux dispositions relatives à la participation des moyens militaires aux centres de vaccination

Article 1 Le décret du 16 octobre 2020 est modifié :
2° Le VIII ter de l'article 55-1 est remplacé par les dispositions suivantes :
«VIII ter. - La vaccination peut être assurée dans des centres et par des équipes mobiles désignés à cet effet par le représentant de l'Etat dans le département, après avis du directeur général de l'agence régionale de santé. Elle peut également être assurée, avec la participation de moyens militaires, dans les centres de vaccination.».

Article 2 Maison d'assistants maternels
Le décret du 29 octobre 2020 susvisé est ainsi modifié :
1° Le I de l'article 32 est remplacé par les dispositions suivantes :
«I. - L'accueil des usagers des structures mentionnées à l'article L. 214-1 et, au-delà de la limite d'un accueil simultané de 10 enfants, à l'article L. 424-1 du code de l'action sociale et des familles, est suspendu jusqu'au 25 avril 2021 inclus, à l'exception des structures attachées à des établissements de santé, sociaux ou médico-sociaux et de celles mentionnées au 4° de l'article R. 2324-17 du code de la santé publique sans possibilité, pour ces dernières structures, d'accueil en surnombre tel que prévu à l'article R. 2324-27 du code de la santé publique.» ;

3° Le VIII ter de l'article 53-1 est remplacé par les dispositions suivantes :
«VIII ter. - La vaccination peut être assurée dans des centres et par des équipes mobiles désignés à cet effet par le représentant de l'Etat dans le département, après avis du directeur général de l'agence régionale de santé. Elle peut également être assurée, avec la participation de moyens militaires, dans les centres de vaccination.».

Arrêté du 10 avril 2021 modifiant l'arrêté du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures d'organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire
JORF n°0086 du 11 avril 2021 - NOR : SSAZ2111528A

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:22 AM

Contrats de projet : des atouts mais pas encore de succès

Contrats de projet : des atouts mais pas encore de succès | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Près d’un an après la publication du décret du 27 février 2020 sur la mise en place du contrat de projet, ce type de recrutement est peu utilisé par les collectivités, malgré ses avantages.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:20 AM

Déontologie des bibliothécaires : le comité d’éthique veille au grain

Déontologie des bibliothécaires : le comité d’éthique veille au grain | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

L ’Association des bibliothécaires de France est récemment montée au créneau pour rappeler les principes déontologiques de la profession. Au sein de l’association, le comité d’éthique aide les professionnels à trouver une issue lorsqu'ils sont confrontés à des situations bloquées.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:17 AM

Elections : le vote par procuration rendu (un peu) plus facile

Elections : le vote par procuration rendu (un peu) plus facile | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Avec l'entrée en service de la télé-procédure "Maprocuration" et la possibilité d'être porteur de deux procurations, le vote par procuration est facilité pour les élections départementales et régionales des 13 et 20 juin.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 9, 2021 3:13 AM

Traitement indiciaire des agents de catégorie C - Attribution de points d'indice majoré différenciés pour tenir compte de la revalorisation du SMIC au 1er janvier 2021

Décret n° 2021-406 du 8 avril 2021 portant attribution de points d'indice majoré à certains personnels civils et militaires de l'Etat, personnels des collectivités territoriales et des établissements publics de santé
>> Ce décret attribue des points d'indice majoré différenciés pour les indices bruts 354 à 361 pour tenir compte de la revalorisation du SMIC de 0,99 % qui atteint le montant de 1 554,58 € bruts mensuels au 1er janvier 2021.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:53 AM

Le gouvernement annonce « multiplier par dix » les moyens de la Miviludes 

Le gouvernement annonce « multiplier par dix » les moyens de la Miviludes  | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Alors que certains la voyaient, récemment, condamnée, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) voit finalement ses moyens renforcés, eu égard en particulier à l'émergence de nouvelles sectes depuis le début de l'épidémie. 

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:51 AM

Union sacrée pour diversifier la fonction publique

Union sacrée pour diversifier la fonction publique | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Les associations de hauts fonctionnaires des trois versants de la fonction publique officialisent pour la première fois une coopération : elles ont signé ensemble, le 31 mars avec le ministère, une convention par laquelle elles s'engagent à accompagner la mise en œuvre des mesures de diversification des profils des fonctionnaires.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:39 AM

Police municipale : Face à l’augmentation des demandes de formation, le CNFPT mobilise de nouveaux moyens | Le CNFPT - National

Police municipale : Face à l’augmentation des demandes de formation, le CNFPT mobilise de nouveaux moyens | Le CNFPT - National | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Alors qu’elle apparaissait comme une réponse conjoncturelle à un contexte spécifique, l’augmentation de l’activité de formation police municipale s’inscrit donc désormais durablement, ce que conforte une récente enquête que le CNFPT a conduit auprès des collectivités compétentes après le renouvellement des exécutifs du bloc communal.

Face à ces défis, le conseil d’administration du CNFPT approuve la création de 25 postes dédiés à la formation de la police municipale.
C’est une création de postes inédite au CNFPT depuis 10 ans montrant à la fois la nécessité pour le CNFPT de s’adapter aux besoins des collectivités, mais aussi la volonté de l’établissement de donner des moyens nouveaux et complémentaires à la formation des policiers municipaux.

Au sommaire
- Des besoins en hausse constante
- Une formation longue et sujette à de multiples évolutions réglementaires
- Un établissement mobilisé pour répondre à la demande de formation malgré une situation financière tendue

Police municipale : de nouveaux moyens
CNFPT

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:34 AM

Usure professionnelle/ Transitions professionnelles | CNRACL

Usure professionnelle/ Transitions professionnelles | CNRACL | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

La pénibilité et les transitions professionnelles sont des enjeux prioritaires pour les employeurs CNRACL.

L’expérimentation du FNP et du CNFPT
Le FNP et le CNFPT ont mené une expérimentation conduite avec des collectivités volontaires des territoires Limousin et Poitou-Charentes portant sur des démarches innovantes d'accompagnement des transitions professionnelles des agents, A l’occasion des Rencontres territoriales de la santé et sécurité au travail du CNFPT en novembre 2019, consacrées aux impacts des transitions professionnelles sur la santé et la qualité de vie au travail, un atelier sur cette expérimentation a été co-animé.

Retrouvez ici le support de présentation illustrant les réflexions concrètes sur la question des transitions professionnelles, dont le témoignage de la communauté d'agglomération de la Rochelle.

--------------------
Un guide sur le maintien dans l’emploi
Les questions de l’usure professionnelle, des transitions professionnelles et du maintien dans l’emploi constituent des problématiques dont l’acuité ne cesse de se confirmer au sein des fonctions publiques territoriales et hospitalière.

Pour aider les employeurs publics, la CNRACL a produit un guide dressant un panorama du maintien dans l’emploi fondé sur un recueil d’expériences et d’actions concrètes menées par des employeurs territoriaux et hospitaliers.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:26 AM

Secret médical : la QPC de l'UNSA transmise au Conseil Constitutionnel

Secret médical : la QPC de l'UNSA transmise au Conseil Constitutionnel | Veille juridique du CDG13 | Scoop.it

Aux termes du I de l'article 21 bis de la loi du 13 juillet 1983 : " Le fonctionnaire en activité a droit à un congé pour invalidité temporaire imputable au service lorsque son incapacité temporaire de travail est consécutive à un accident reconnu imputable au service, à un accident de trajet ou à une maladie contractée en service ".

L'article 7 de l'ordonnance du 25 novembre 2020 introduit à ce même article un VIII, qui dispose que " Nonobstant toutes dispositions contraires, peuvent être communiqués, sur leur demande, aux services administratifs placés auprès de l'autorité à laquelle appartient le pouvoir de décision et dont les agents sont tenus au secret professionnel, les seuls renseignements médicaux ou pièces médicales dont la production est indispensable pour l'examen des droits définis par le présent article ".

L'UNSA Fonction publique soutient que les dispositions précitées de l'article 7 de l'ordonnance du 25 novembre 2020 porte atteinte au droit au respect de la vie privée garanti par l'article 2 de la Déclaration de droits de l'homme et du citoyen.

Les dispositions contestées sont applicables au litige et n'ont pas déjà été déclarées conformes à la Constitution dans les motifs et les dispositifs d'une décision du Conseil constitutionnel. Le moyen tiré de ce qu'elles méconnaissent le droit au respect de la vie privée garanti par l'article 2 de la Déclaration de droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789 en l'absence de garanties suffisantes soulève une question présentant un caractère sérieux. Dans ces conditions, il y a lieu de renvoyer au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité invoquée.

No comment yet.
Scooped by Service Juridique CDG13
April 8, 2021 4:16 AM

Incidences de la suppression de la taxe d'habitation sur les potentiels fiscal et financier des collectivités locales

Les produits, réels ou potentiels, perçus par les collectivités au titre de la taxe d'habitation (TH) et de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) entrent aujourd'hui dans la composition des indicateurs financiers utilisés de manière transversale dans le calcul de la plupart des dotations et fonds de péréquation. Ces indicateurs sont le potentiel fiscal, l'effort fiscal et le coefficient d'intégration fiscale.

Le nouveau panier de ressources qui sera perçu par les collectivités à compter de l'année 2021 implique donc une refonte de ces indicateurs.
Cette nouvelle définition a fait l'objet d'échanges approfondis au sein du comité des finances locales lors de quatre groupes de travail entre janvier et juillet 2020. A la suite de ces travaux et d'un rapport remis au Parlement sur cette question, la loi de finances pour 2021 a proposé une nouvelle définition des indicateurs. Tout en conservant largement la structure et les finalités de ces indicateurs, l'article 252 de la loi de finances
 les ajuste pour intégrer dans leur calcul les nouvelles ressources locales, à savoir la taxe sur la valeur ajoutée et la TFPB communale (dont le montant perçu sera affecté d'un coefficient correcteur). Cette nouvelle définition permettra aux indicateurs actuels de continuer à jouer efficacement leur rôle à l'avenir.

De manière à éviter que cette évolution n'ait d'impacts déstabilisateurs sur le niveau des indicateurs financiers des communes, l'article 252 prévoit qu'une fraction de correction sera calculée en 2022 de manière à lisser les variations des indicateurs financiers liées à la réforme du panier de recettes des collectivités locales. Cette fraction de correction diminuera progressivement à compter de 2023, pour s'éteindre en 2028.

Les indicateurs financiers étant calculés à partir des ressources n-1, ce nouveau périmètre n'entrera en vigueur qu'en 2022.
D'ici là, le comité des finances locales pourra, s'il le souhaite, approfondir la réforme des indicateurs adoptée en loi de finances pour 2021.

No comment yet.